RÉMINISCENCES / Camille Thomas & Julien LIBEER Agrandir l'image

RÉMINISCENCES / Camille Thomas & Julien LIBEER

LDV29

Nouveauté

Passionnés de musique de chambre, Camille Thomas et Julien Libeer ont imaginé un récital de musique pour violoncelle et piano aussi varié que cohérent.
Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, « Réminiscences » invite à une plongée dans un univers sonore aux coloris inimitables.
Deux vastes compositions, l’illustre Sonate de César Franck et la rare mais splendide Sonate pour violoncelle seul op. 28 d’Eugène Ysaÿe structurent un programme qui comprend aussi de célèbres pièces brèves signées Duparc, Fauré ou Saint-Saëns, toutes synonymes de lyrisme et de fantaisie.
Une invitation au rêve et à la poésie, par deux merveilleux interprètes de la nouvelle génération.

Plus de détails

15,00 €

+ En savoir plus

Camille Thomas 

Née à Paris en 1988, la violoncelliste franco-belge s’est formée en France puis en Allemagne : auprès de Marcel Bardon à Paris, puis de Stephan Forck, Frans Helmerson et Wolfgang-Emanuel Schmidt à Berlin, Cologne et Weimar. 

2014 est un tournant important de sa vie musicale : elle est nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie Révélation Soliste instrumental puis choisie par la radio Musiq’3 – RTBF pour représenter la Belgique au Concours de l’Union européenne de radio-télévision (UER) où elle remporte le 1er Prix et est nommée «New Talent of the Year». 

En 2015, Rolando Villazon l’invite dans son émission sur ARTE « Les Stars de Demain » et 2016, elle sort son deuxième album, « Réminiscences », paru chez la Dolce Volta et récompensé notamment d’un CHOC de Classica et d’un ECHO KLASSIK PREIS. En 2017, elle signe un contrat international d’artiste exclusif chez Deutsche Grammophon, devenant la première femme violoncelliste à signer pour la prestigieuse maison de disques. 

Elle est régulièrement invitée des plus grandes salles (Théâtre des Champs-Elysées, Bozar, Victoria Hall, Flagey, Jerusalem Music Center, Gasteig etc…) et a déjà collaboré avec de nombreux orchestres comme le Kammerorchester Bremen, l’Orchestre National de Bordeaux, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, la North Czech Philharmonic, le Krakow Philharmonic, le Festival Strings Lucerne, l’Aarhus Symphonie Orchester, l’Orchestre de Massy, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, le Sichuan Symphony Orchestra, les Young Belgian Strings, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philarmonique de Baden Baden, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Picardie, le Brussels Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique Slovaque, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre de la Garde Républicaine, l’Orchestre des Nations-Unies etc – sous la baguette de chefs tels Paavo Jarvi, Theodor Guschlbauer, Marc Soustrot, Darrell Ang, Faycal Karoui, Jean-Christophe Ferreaux, Pavel Baleff, Kriistina Poska, Debora Waldman, Giedre Slekyte ou Aziz Shokhakimov… 

Julien Libeer 

Julien Libeer est régulièrement invité par le Palais des Beaux-Arts et Flagey à Bruxelles, le Concertgebouw d'Amsterdam, le Théâtre de la Ville et la Salle Cortot (Paris), la Barbican Hall de Londres. Il effectue des tournées en Espagne (Auditorio Nacional, Palau de la Musica), au Japon (Sumida Tryphony Hall, Kioi Hall), aux Etats-Unis (Miami International Piano Festival) et au Moyen-Orient (Abu Dhabi Festival, Beirut Chants). Il est artiste en résidence à Flagey et au Concertgebouw (Bruges).

Libeer s'est produit avec la Deutsche Kammerphilharmonie, Brussels Philharmonic, l'Orchestre national de Belgique, Sinfonia Varsovia et le New Japan Philharmonic, sous la baguette de Trevor Pinnock, Michel Tabachnik, Augustin Dumay, Hervé Niquet, Serge Pehlevanian, Joshua Weilerstein, Enrique Mazzola, Christopher Warren-Green…

Chambriste très demandé, il collabore régulièrement avec Augustin Dumay, Maria João Pires, Camille Thomas, Rosanne Philippens, Frank Braley, et Lorenzo Gatto, avec qui il interprète notamment l'intégrale des sonates de Beethoven pour violon et piano.

+ Camille Thomas

Nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation Soliste instrumental » de l’année 2014, la jeune violoncelliste franco-belge Camille Thomas a été choisie par la radio Musiq’3 – RTBF pour représenter la Belgique au Concours de l’Union européenne de radio-télévision (UER) où elle a remporté le Premier Prix et fut nommée « New Talent of the Year 2014 ».

Invitée des plus grandes salles, Camille Thomas s’est produite avec de nombreux orchestres tels que le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de Baden-Baden, l’Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque, l’Orchestre Philharmonique Slovaque, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, le Brussels Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de la Garde Républicaine, l’Orchestre Lamoureux, l’Ensemble Orchestral de la Baule, l’Orchestre des Nations-Unies, le Junge Sinfonie Berlin etc…

Parallèlement à ses activités de soliste, elle se passionne pour la musique de chambre. En 2011 et 2012 elle est sélectionnée pour participer à l’International Music Academy Switzerland dirigée par Seiji Ozawa. Elle est nommée Révélation Classique de l’ADAMI 2010 et lauréate de la Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation et de la Fondation Natexis Banque Populaire.

Elle est invitée à participer à l’émission de Rolando Villazón sur Arte « Stars von Morgen » en 2015.

Elle a étudié auprès de Marcel Bardon et Philippe Muller à Paris, ainsi qu’avec Stephan Forck et Frans Helmerson à la Hochschule « Hanns Eisler » de Berlin puis avec Wolfgang-Emanuel Schmidt à la Hochschule für Musik de Weimar.

Camille Thomas joue un instrument exceptionnel de Ferdinand Gagliano datant de 1788, le « Château Pape Clément », généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.

+ Julien Libeer

Le piano de Julien Libeer est un loyal compagnon dans l’expression d’un amour de la musique qui jusqu’aujourd’hui se nourrit autant d’opéra, du répertoire de chambre et symphonique que des grandes partitions pour clavier.
Sa rencontre avec le pédagogue Jean Fassina fut suivie par une collaboration toute aussi intense avec Maria João Pires, dont les conseils et le soutien continuent d’in uencer profondément sa vision des choses.

Il joue en concerto avec entre autres le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, deFilharmonie, Sinfonia Varsovia, le New Japan Philharmonic, sous la baguette de chefs tels Michel Tabachnik, Augustin Dumay, Serge Pehlevanian, Joshua Weilerstein, Enrique Mazzola, Christopher Warren-Green.

Chambriste très apprécié, il collabore régulièrement avec Augustin Dumay, Camille Thomas, Frank Braley, Maria João Pires, ainsi que Lorenzo Gatto avec qui il donne l’intégrale des sonates de Beethoven depuis la saison 2015-2016.

Julien Libeer a étudié avec Daniel Blumenthal (Conservatoire de Bruxelles) et est artiste associé à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il s’est également formé en musique de chambre sous l’égide des membres du Quatuor Artemis. Il a reçu les conseils d’Alfred Brendel, Dmitry Bashkirov et de Jura Margulis.

Il a reçu, en 2008, le Prix Juventus (jeune soliste européen le plus prometteur), et fut élu Jeune Musicien de l’année par l’association de la presse musicale belge en 2010. En 2013, il reçoit le prix du public décerné chaque année par la radio Klara.

Habitant à Bruxelles, il passe la plupart de son temps libre à lire, nager ou regarder une bonne série, et est activement engagé dans un nombre de projets sociaux, tous fondés sur l’idée que la musique peut être une force transformatrice pour chaque personne prête à écouter.

+ Playlist

+ Détails CD

FAURÉ // Élégie - Après un rêve, op.7 n° 1

SAINT-SAËNS // Le Cygne (Le Carnaval des animaux, XIII)

FRANCK // Sonate pour violoncelle et piano

YSAŸE // Sonate pour violoncelle seul op.28

FAURÉ // Les Berceaux, op.23 n° 1 - Sicilienne op.78

SAINT-SAËNS // Sérénade (extrait de la Suite pour violoncelle et piano op.16)

DUPARC // L’invitation

+ Vidéo

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Meilleures ventes

Nouveaux produits

Déjà vus